Les Antilles en un Blog

vendredi 4 mai 2007

Géographie

Présentation

Les Antilles sont un groupe d'îles, situé dans la mer des Caraïbes. Elles sont bordées au Sud par l'Amérique du Sud, au Sud-Ouest par l'Amérique centrale et au Nord-Ouest par les États-Unis. L'archipel forme un arc de cercle de 3500 km de long, s'étendant depuis Cuba au sud de la Floride jusqu'à la petite île néerlandaise d'Aruba, au large du Venezuela. Elles représentent 230 000 km² de terre émergée, pour environ 35 millions d'habitants.

      Antilles_carte      

                     

Les Antilles sont composées outre des Grandes Antilles, des Petites Antilles, des Bahamas, du sud de la Floride, du Yucatan, de Belize, de la bande côtière de l'Amérique centrale, et des plaines côtières du Venezuela et de Colombie.


Carte de la mer des Caraïbes 

Les îles des Caraïbes plus au Nord ne font pas partie des Antilles. Les Antilles sont distinguées en deux parties :

·        les Grandes Antilles :

Elles incluent les quatre îles de Cuba, la Jamaïque, Hispaniola (Haïti et la République dominicaine) et Porto Rico. Elles représentent à elles seules les neuf dixièmes de la superficie et de la population totale des Antilles.

·        les Petites Antilles :

Elles sont constituées d'un chapelet de petites îles d'origine volcanique ou calcaire qui s'étendent en arc de cercle depuis les îles Vierges à l'Est de Porto Rico jusqu'à la Grenade au sud. Puis cet alignement s'incurve vers l'ouest.

                                  antilles_vues_du_ciel



Posté par Ville de StAmand à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un Peu D'Histoire

Peuples précolombiens

Beaucoup de cultures très différentes se sont développées dans les Antilles avant l'arrivée de Christophe Colomb en 1492. Elles se distinguent des civilisations continentales par la culture du manioc, des styles spécifiques pour les travaux du bois, de l'or et du tumbaga (alliage d'or et de cuivre). L'absence de grandes architectures de pierre tranche avec l'abondance de pyramides à degrés que l'on peut trouver en Amérique centrale et dans les Andes.

* Ces différents Peuples sont :

arawak·        Les Arawak: Les premiers habitants à avoir laissé les traces de leur culture et de leur civilisation. Amérindiens pacifistes originaires d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, qui peuplèrent l'île de la Guadeloupe à partir du III ème siècle de notre ère. Ce peuple vivait paisiblement d'agriculture et de pêche. On retrouve leurs traces au musée du Moule et au parc des Roches gravées de Trois-Rivières

caraibe·        Les Caraïbes ou Kalinas (indiens) : arrivèrent au XIV ème siècle et s'approprièrent par la force les terres des Arawaks. Cette tribu guerrière et anthropophage (selon certains) nommèrent l'île Karukera : « l'île aux belles eaux », nom encore usité aujourd'hui.

ciboney·        Les Ciboney : les Ciboney habitent les îles d'Hispaniola et de Cuba ; leur nom vient de l'arawak et signifie « ceux qui habitent des grottes ». À l'époque des premiers contacts avec les Européens, ils furent relégués dans les régions retirées de ces îles par leurs puissants voisins, les Taino Arawak, qui vivaient également sur de petites îles proches du littoral.

tainos·        Les Taïnos : Taïno signifie "bon et noble". Il était utilisé en opposition à la violence d'un autre groupe d'indiens appelés Caraïbes. Tous les experts s'accordent sur le fait que l'organisation sociale, politique et religieuse des taïnos, l'expression de leur art, la structure de leur économie, faisaient d'eux sans aucun doute le groupe d'indigènes le plus développé de la région antillaise. A Cuba, les Taïnos étaient concentrés sur la pointe Est de l'île. Ils avaient de nombreuses connaissances en agriculture et pratiquaient également le tissage.

                                                           tainos_2

Dans les récits anciens, les Taïnos sont décris come étant de petite taille, mais extrêmement musclés et forts. Ils portaient des cheveux longs noirs et étaient sans barbe.

Christophe Colomb et son équipage débarquèrent à Sainte-Marie sur la côte est de la Basse Terre en 1493. Il nomma cet endroit « Guadeloupe ». Les Espagnols combattirent les Karaïbes.

Le commerce d'esclave commença dés lors pour s'établir de façon régulière vers 1517.

Puis les Français débarquèrent en 1635 et continuèrent l'extermination des indiens et le commerce des esclaves. On créa la Compagnie des îles d'Amérique.

La culture de la canne s'intensifia et avec elle, le commerce prit de l'ampleur. Il s'établit entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique et consistait à échanger des marchandises locales contre des esclaves, que l’on nommait, tels des marchandises : « bois d'ébène ». Les esclaves étaient vendus par des tribus adverses aux Européens qui les transportaient dans des « négriers » jusqu'aux plantations des îles. De là, on débarquait les premiers en Martinique puis les autres reprenaient la mer jusqu ' à la Guadeloupe.

Canne à sucre

canne___sucre

A partir de 1663, la Guadeloupe connaîtra plusieurs attaques anglaises successives dont l'objectif était de s'approprier ses terres et ses richesses. Les Anglais vont même occuper l'île de 1759 à 1763.

Avant la Révolution Française, on comptait 90000 esclaves pour 14000 blancs !

 

Avec la Révolution, l'abolition de l'esclavage est décrétée. Profitant d'une période de troubles, les Anglais occupèrent à nouveau l'île en 1794 mais ils en seront chassés à la fin de la même année par le célèbre Victor Hugues. Avec l'arrivée sur l'île de la guillotine, les colons français de familles aristocratiques se réfugièrent en Martinique, anglaise à cette époque.

 

Mais Napoléon Bonaparte rétablit l'esclavage le 16 juillet 1802 et les colons reprirent leurs habitations et leurs plantations. Cette période connut de nombreux suicides et d'actes de désespoir des noirs qui ne voulaient pas retrouver la condition d'esclave. Parmi eux, des héros comme Delgrès, officier noir qui préféra se suicider avec ses troupes plutôt que de revenir en arrière. Autre héroïne, la jeune Solitude qui suivit Delgrès mais qui fut capturée vivante par les troupes de l'Empire ; comme elle était enceinte, on attendit le lendemain de son accouchement pour l'exécuter, non par pitié mais pour ne pas perdre un futur esclave.

                                     Delgrès                           Solitude

                             delgr_s            solitude

Enfin, le 27 avril 1848 l'abolition définitive de l'esclavage est proclamée suite au combat de Victor Schoelcher. Ce dernier sera député de la Guadeloupe en 1849.

Sous le Second Empire, on fit appel à la main d'ouvre indienne d'Inde pour travailler dans les plantations. En trente ans, 30000 indiens émigrèrent en Guadeloupe.

Puis à la fin du XIXème, des orientaux, principalement Syriens et Libanais sont arrivés. Ils ont pour la plupart occupé des emplois de commerçants.

Les différentes populations sont à présent sur place pour former au fil des années une nouvelle culture née de ce métissage: la culture créole.

 

En 1946, la Guadeloupe devint comme la Martinique un département français d'outre mer.

Puis en 1982, elles prirent le statut de région.

Les trois régions françaises de la Caraïbe que sont la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane réclament plus d'autonomie et plus d'échanges avec les autres îles des Antilles, compte tenu de leur emplacement géographique.

Ces îles des Antilles françaises revendiquent également une identité culturelle propre, une reconnaissance de leur culture et de leur histoire. Suite à la déclaration de Basse-Terre le 1 er décembre 1999 qui officialise ces revendications, la loi du 10 mai 2001 reconnaît l'esclavage comme un crime contre l'humanité et prévoit d'instaurer une date d'anniversaire de l'abolition de l'esclavage.

 

En 2002, un plan de relance gouvernemental du tourisme dans l'outre mer français est lancé. Ce plan vise d'une part à mieux faire connaître les départements d'outre mer par diverses actions, et d'autre part, à favoriser les investissements dans le secteur touristique de ces régions.



Posté par Ville de StAmand à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Langues

Les Langues

·        L'anglais dans la grande majorité des îles antillaises comprenant Sainte-Lucie, Dominique, Porto Rico, Antigua et Barbuda, Anguilla, la Jamaïque, les Bahamas, Trinité et Tobago, Grenade, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Saint-Christophe-et-Niévès, la Barbade, les Îles Caïmanes, les Îles Turques et Caïques, les Îles Vierges britanniques, les Îles Vierges américaines etc. L'anglais est également majoritaire à Saint-Martin.

·        L'espagnol en République dominicaine, Porto Rico, Cuba

·        Le français en Martinique, Guadeloupe, et en Haïti.

·        Le créole antillais ou creyol (dérivé du français, parfois aussi appelé patois ou localement patwa) en Haïti (créole haïtien), Martinique (créole martiniquais), Guadeloupe (créole guadeloupéen), Sainte-Lucie, Dominique.

·        Le néerlandais à Aruba et dans les Antilles néerlandaises.

·        Il y a aussi des créoles ou patois locaux en Jamaïque (patois rasta, dérivé de l'anglais), le papiamento des Antilles néerlandaises entre autre.



Posté par Ville de StAmand à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]